08.Sa prétention que Dieu serait concerné par l’endroit et la direction

Ibn Taymiyya prétend que Dieu serait concerné par l’endroit et la direction (partie 1)

Ibn Taymiyya prétend que Dieu serait concerné par l’endroit et la direction (partie 1)

Quant à ses dires attribuant la direction et l’endroit à Allah, ils figurent dans son livre Minhajous-Sounnatin-Nabawiyyah, (Tome 1 Page 310) on cite sa parole qui répond d’après lui à la parole «  qu’Il n’est pas, c’est-à-dire Allah, dans une direction  » :

«  Si l’on vise par la direction une chose inexistante, à savoir ce qui est au-dessus du trône, alors il n’y a là-bas que Allah Lui seul ; et si l’on dit qu’il est dans une direction, la signification de cette parole serait qu’Il est là-bas, au-dessus du monde, là où s’achèvent les créatures, Il est donc au-dessus de la totalité des choses, élevé par rapport à elles.  » Fin de citation.

Voir les scan du livre de Ibn Taymiyya :

   

Et il dit dans un autre passage du livre (Tome 1 Page 378), on le cite :

«  L’ensemble du Khalaf est sur le fait que Allah est au-dessus du monde, même si certains d’entre eux n’emploient pas l’expression « direction », ils croient néanmoins dans leur cœur et prononcent avec leur langue que leur seigneur est au-dessus.  » Fin de citation.

Voir les scan du livre de Ibn Taymiyya :

   

Que l’on sache donc que la croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama’ah est bien que Allah est exempt de l’emplacement dans un endroit, Allah n’a pas besoin des mondes c’est-à-dire que Allah n’a besoin de rien. Il n’a pas besoin d’une direction, ni d’un endroit où être localisé, ni d’une chose où être incarné. Il n’a pas besoin que quoi que ce soit le caractérise par l’existence car le besoin contredit la divinité. C’est Allah qui a créé tout cet univers. L’univers dans sa totalité a besoin de Allah pour le maintenir dans l’existence. Allah est le Créateur des sept cieux, des terres, du Trône, du Piédestal et de tous les endroits. Il n’est donc pas permis de croire que Allah existe dans un endroit ou dans tous les endroits, ou qu’Il est dans le ciel, ou assis sur le Trône, ou diffus, ou répandu dans l’espace ou qu’Il est proche ou loin de nous par la distance. Allah est exempt de tout comment car Il existe sans comment et sans endroit.

La preuve en est que s’Il était localisé, Il le serait par conséquent de toute éternité ce qui impliquerait l’éternité sans début pour la localité, ou bien Il ne le serait pas de toute éternité, Il serait dans ce cas sujet au attributs qui entrent en existence, or tout cela est impossible. D’autre part, soit Il serait de même dimension que la localité en question ou bien inférieur en taille, Il serait dans ces deux cas fini ; soit Il en déborderait, Il serait dans ce cas divisible en partie. Ainsi, dès lors qu’Il n’est pas dans un endroit, il n’est pas dans une direction, ni le haut, ni le bas, ni aucune autre direction.

Attribuer la direction et l’endroit à Allah ta’ala est donc une contradiction de Sa parole ta’ala  (qui signifie : « Rien n’est tel que Lui ») [Souratouch-Choura/11], et une contradiction de l’Unanimité des musulmans qui a été rapportée par l’imam Abou Mansour ‘Abdoul-Qahir At-Tamimi al-Baghdadi dans son livre Al-Farqou Baynal-Firaq, page 321 on cite ce qu’il a écrit  :

«  Les musulmans ont été unanimes qu’aucun endroit ne Le délimite et qu’aucun temps ne s’écoule sur Lui.  » Fin de citation.

(Notons que Al-Baghdadi est décédé en 429 après l’Hégire et que Ibn Taymiyya est née en 661 après l’Hégire. Cette unanimité est donc rapportée plusieurs siècles avant la naissance de Ibn Taymiyya)

Voir le scan de Abou Mansour Al-Baghdadi :

   

Dans son livre « Al-Iklil fi stinbatit-Tanzil » page 230 , le Hafidh As-Souyouti, dans l’explication de la Ayah 11 de Sourat Ach-Choura, a dit :

« La parole de Allah : (qui signifie : « Rien n’est tel que Lui ») est une réfutation de la croyance des Mouchabbihah (Ceux qui assimilent Allah à Ses créatures) et une confirmation qu’Il (Allah) n’est pas une substance, ni un corps, ni une couleur, ni un goût, qu’Il n’occupe pas un endroit et qu’Il ne dépend pas du temps ». Fin de citation.

Voir le scan de As-Souyouti :

   

Fin de la première partie, à suivre… incha-a l-Lah.

07.Sa prétention que Dieu aurait une limite

Ibn Taymiyya prétend que Allah a une limite (partie 1)

Ibnou Taymiyya prétend que Allah a une limite (partie 1)

Les savants du Salaf et du khalaf ont toujours nié la limite à propos de Allah.

L’Imam At-Tahawi (du salaf) a reniée la limite au sujet de Allah dans son livre Al-‘Aqidatou t-Tahawiyyah qu’il a sous-titré: Dhikrou Bayani ‘Aqidati Ahli s-Sounnati wa l-Jama’ah (La mention de la présentation de la croyance de Ahlou s-Sounnati wa l-Jama’ah) selon la voie des savants de la communauté : Abou Hanifah An-Nou’man Ibnou Thabit Al-Koufi, Abou Youçouf Ya’qoub Ibnou Ibrahim Al-Ansari et Abou ‘Abdi l-Lah Mouhammad Ibnou l-Haçan Ach-Chaybani, ses deux compagnons, c’est-à-dire : ainsi que d’autres qu’eux. En effet il dit au sujet de Allah ta’ala :

«  Il est exempt des limites et des extrémités des côtés, des organes et des membres. Les six directions ne Le délimitent pas, contrairement à toutes les créatures ».

Scan de la citation de l’Imam At-Tahawi (page 15) :

    

Ibnou Taymiyya a énoncée sa mécréance dans son livre Al-Mouwafaqah Sarihi l-Ma’qoul li Sahihi l-Manqoul , tome 2 page 29, en disant:

«Il (Allah) n’a pas une limite que nous connaissons, mais Il a une limite que Lui sait».

Et aussi, il dit en page 29 et 30 :

«La parole sur laquelle se sont mis d’accord les musulmans et les mécréants, c’est que Allah est au ciel et ils L’ont limité par cela».

Scan des citations de Ibn Taymiyya :

         

Comme elle est étonnante cette manigance oratoire de Ibnou Taymiyya par laquelle il prétend que les musulmans et les mécréants sont d’accord que Allah aurait une limite, alors qu’il est confirmé que les Salafs tels que Abou Hanifah et d’autres salaf plus anciens, en particulier l’Imam Zaynou l-‘Abidin, ‘Ali le fils de Al-Housayn, que Allah les agrée tous les deux, dans sa lettre connue sous le nom As-Sahifatou s-Sajjadiyyah, ont nié la limite au sujet de Allah !

Fin de la première partie, à suivre… incha-a l-Lah.