Ibn Taymiyya : Son égarement au sujet du divorce (partie 1)

Ibn taymiyya - son égarement au sujet du divorce

Sa contradiction de l’unanimité des musulmans sur le sujet du divorce

(partie 1)

Quant à sa contradiction de l’unanimité au sujet du divorce, elle fait partie de ce qui a été témoigné contre lui et qui lui a valu l’emprisonnement.
L’Imam Taqiyyou d-Din Al-Housni a dit dans son livre Daf’ou choubah :
« Quand au fait de jurer de divorcer il -Ibn Taymiyah- ne le considère pas du tout comme étant effectif et il ne le prend pas en compte, qu’il soit explicite, implicite, conditionné ou bien par tanjiz. Et ce qui est connu de lui et de ces disciples, c’est que le divorce par trois est comptabilisé comme un, de la blague et une feinte ».
   taqiyou d-din Al-Housini sur ibn taymiyyah 1   taqiyou d-din Al-Housini sur ibn taymiyyah 2   taqiyou d-din Al-Housini sur ibn taymiyyah 3


Ibn taymiya a dit dans ces deux Fatawa lors du propos concernant celui qui a prononcé un divorce par trois durant une même période où la femme n’a pas les menstrues, en une seule parole ou bien plusieurs :
« Troisièmement avis : il est interdit et il n’est effectif que pour un.»
Il dit après cela : « et le troisièmement avis est celui qui est argumenté par le Qour’an et la Sounnah.»
Ibn taymiyyah fatawa divorce -egarement 1   Ibn taymiyyah fatawa divorce -egarement 2   Ibn taymiyyah fatawa divorce -egarement 3   Ibn taymiyyah fatawa divorce -egarement 4


La réplique :
Par cela Ibnou Taymiyya a rendu permis la fornication. Et il a été rapporté par des personnes dignes de confiance qu’Ibnou Taymiyya a jugé le divorce par trois fois en une seule expression comme n’étant pas effectif à la base. Et ce qui s’est répandu à son sujet, c’est qu’il le considère comme un seul divorce en prétendant l’unanimité à ce sujet, alors qu’il est connu chez les gens de science que l’unanimité depuis l’époque de ‘Oumar jusqu’à son époque (celle d’Ibnou Taymiyya) s’est réalisée sur l’avis contraire (de celui d’Ibnou Taymiyya).
Le Hafidh Ibnou Hajar a dit dans son livre fathou l-bari après avoir mentionné l’avis des savants au sujet du hadith à l’apparence duquel s’est attaché ce mauvais innovateur.
 Il a dit : « Et dans la phrase il y a : celui qui se le rend permis est semblable à celui qui se rend permis le mariage temporaire, je vise la parole de Jabir que le mariage temporaire était pratiqué à l’époque du Prophète, de celle de Abou Bakr, et au début de celle de ‘Oumar, puis ‘Oumar nous l’a interdit et nous avons cessé de le pratiquer. » Donc l’avis le plus argumenté pour les deux sujets, c’est l’interdiction du mariage temporaire. Et le fait que l’unanimité se soit formée sur le divorce par trois fois à l’époque de ‘Oumar relève de la même chose. De plus on ne connaît personne à l’époque de ‘Oumar qui l’ait contredit sur l’un des deux sujets. Et leur unanimité est la preuve de la présence d’un texte abrogatif sur ces deux sujets, même si certains n’en avaient pas eu connaissance jusque-là, de sorte que cela est devenu clair pour tout le monde à l’époque de ‘Oumar. Celui qui contredit après cette unanimité est rejeté et son avis est délaissé ; l’ensemble des savants est en accord pour ne pas prendre en considération celui qui contredirait après l’accord unanime. ».
Ibn Hajar - divorce 1   Ibn Hajar - divorce 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s